Go to footer

Quirine - Histoires aux coins du feu

Univers : Médiéval Fantastique

Image

Modérateur: Sebmac


Re: Quirine - Histoires aux coins du feu

Messagepar Kalambe » Lun 07 Sep, 2020 7:06 pm

Expédition au Nord : quatrième acte

Attablés dans la demeure du chef orque, nos aventuriers satisfaits de leur négociation auprès du chef Ragosh étaient plongés dans l’études des indices soulignant le coeur pur et l’honorabilité de ceux qui trouveraient ce que les aventuriers imaginaient comme un « justaucorps de combat » et une cape. Les aventuriers devisaient sur le thème du « on a trouvé les reliques, on nous a pas dit qu’il fallait les prendre », lorsque du tapage nocturne les interrompit. Ils constatèrent rapidement que le boucan sortait du temple. C’est en ouvrant les portes du temple qu’ils furent assaillis par un vacarme aux airs de gospel mal rythmé et par des effluves de poissons mêlés à de la sueur de trop nombreux orques survoltés. Les aventuriers purent découvrir une séance de pénitence à base d’auto-flagellation à la morue salée autour d’un énorme brasero, scandé par le prêtre Grurag. Contrairement à ses camarades, le jeune sorcier Vleet choqué par la scène ne put remarquer la statue représentant, vaguement, le général elfe Ather Fodin vêtu de sa parure et accompagné d’une oie. Les compagnons attendirent la fin de la séance pour interroger le prêtre sur les préceptes d’Ather Fodin, en espérant obtenir des indications sur le niveau de pureté nécessaire. Le prêtre les reçut dans sa salle de réception, assis sur un trône. Richement vêtu de fourrures et de soies, Grurag leur présenta la formule à 2 PO avec catéchisme et prières 3 fois par jour pendant un mois pour apprendre les préceptes. Voyant la réticence des aventuriers, il leur présenta la formule accélérée en une semaine pour 150 PO chacun avec pénitences. Le prêtre comprit immédiatement le manque d’intérêt des aventuriers pour l’apprentissage des préceptes leur expliqua qu’un acte de bravoure et de conviction en muselant de manière définitive le chef des mécréants du village leur permettrait de comprendre les préceptes d'Ather Fodin plus vite et gratuitement. Les compagnons ayant l’impression d’avoir le dictateur orange d’un grand pays leur faire une proposition dépassant l’immoralité remercièrent rapidement le prêtre et partirent en expliquant être bien trop débordés pour pouvoir assister à la séance du lendemain de combat armé de morues contre un ours.

Le lendemain matin, les aventuriers partirent pour l’épave sur la côte nord avec deux pêcheurs orques et une barque. Ce n’est qu’à la mi-journée qu’ils purent partir en barque de la plage pour rejoindre l’épave. A l’approche de l’épave, ils aperçurent l’annexe d’un navire amarrée à l’épave, et les plus perceptifs d’entr’eux entendirent des éclats de voix sortir de l’épave. Les compagnons évoquèrent l’idée de les embusquer grâce à leur « hors-bord orque ». En s’approchant de l’ouverture qu’ils avaient percés dans le pont, ils virent 3 pirates s’étonner devant une vieille cotte de maille qui en la soulevant faisait apparaitre et disparaitre l’illusion du coffre rutilant. Les attaquants du groupe d’aventuriers descendirent dans le bateau afin d’occire les pirates. Le halfelin, surexcité par le combat, lança par mégarde le contenu de son sac sur les pirates qui furent brièvement désarçonnés d’être attaqués avec une tente. Aidés par le mauvais oeil du sorcier sur les pirates, les compagnons eurent raison des brigands. Les aventuriers repartirent avec la cotte de maille gravée de runes elfiques et offrir aux pêcheurs l’annexe des pirates.

Le groupe prit la route vers le sommet de l’île afin de confronter le gardien de la dernière relique. Ils arriveront face au gardien le lendemain en cours de journée.Roth leur offrit la réponse pour se présenter avec le coeur pur et l’honneur nécessaire pour devenir héritier d'Ather Fodin. Il suffisait de réaliser une sculpture d’oie en métal avec la technique de la cire perdue pour attirer la bénédiction des dieux. Le groupe évalua ses chances :
« En cire perdue? Cire d’oreille? Ça va pas être long? » (heureusement le gardien qui s’ennuyait pendant 70 ans était apiculteur amateur et leur apporta la cire)
« J’ai ferronnerie. »
« J’ai serrurier. »
« J’ai brasseur. »
PNJ « J’ai architecture et menuiserie, si il s’agit de faire un moule… »
« J’ai oublié le cheat code avec le PNJ qui a des compétences que personnes ne prend jamais. »
Les aventuriers sacrifièrent une partie de leur équipement pour produire une petite oie reconnaissable à base de marmites et de vieilles dagues. La bénédiction devint complète lorsqu’ils furent victorieux face au gardien. Une lumière frappa la zone où ils se trouvaient et leur fit perdre connaissance.

Ils se réveillerent plus tard au bruit des 5 oies qui becquetaient et chiaient sur la cape. Vleet comprit rapidement la nature sacrée des volatiles lorsqu’il évoqua leur potentiel nourrissant. Il exprima son désarroi « Soyons franc, il y a des familles célèbres qui trouvent des loups. Nous, on a eu des oies, au moins, on aura toujours une ration de survie. »

Ils purent retourner vers le village orque après une bonne nuit de sommeil malgré les tours de garde.
C’est face au chef orque qu’ils eurent envie de faire demi-tour pour examiner les atouts en leur possession.
Seuls les petits esprits aiment l'ordre, le génie maîtrise le chaos. Bizarre, voire psychopathe, est un effet secondaire de impressionant. Le Plan B ne contient pas plus de poudre que le plan A mais plus d'idées que le Plan Ultime..
Avatar de l’utilisateur
Kalambe
Orny Libéré
 
Messages: 100
Enregistré le: Dim 16 Avr, 2017 11:14 am
Localisation: Clamart

Précédente

Retourner vers Index du forum

Retourner vers Quirine

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité